samedi 21 janvier 2017

Test de Samourai Robots Battle Royale



Cela fait un moment que je voulais m'aventurer dans les terres de Ganesha Games, j'avais testé le génial Song of Blades and Heroes. J'avais zappé Mighty Monsters mais j'ai pas raté Samouraï Robots qui propose un cadre de jeu avec nos chers petits méchas en tout genre !

J'ai réfléchi à un cadre de jeu avec l'univers des TRANSFORMERS ! A l'instar des modes du jeu (Military Science Fiction, Samouraï Robots, Robots Steampunk, etc...), j'ai posé les bases de celui-ci.
  • Comme tous les Transformers ont une forme alternative. Le coût de cette option est gratuite tant que la forme demeure non létale et principalement un moyen de déplacement amélioré (camion, avion, voiture, etc...) Le coût de locomotion (roues, chenilles, ailes) est compris dans la transformation. Celle-ci est une action gratuite qui ne déclenche aucun turnover, aucune réaction, elle est toujours égale au résultat "6". Par contre, elle se réalise uniquement qu'à la fin d'une action de mouvement du Transformer. Et la forme alternative peut s'enlever à la fin d'une action de mouvement.
  • Les Autobots et les Decepticans ne sont pas de simples IA, ce sont des "organismes technologiques vivants de la planète Cybertron" et ils se passent de pilotes. Par commodité et rapidité, toute règle relative aux pilotes s'appliquent mais en terme de jeu, on parle de Spark, de l'étincelle vitale. Par exemple, pour notre cadre de jeu, "Armoured Cockpit"  devient "Armoured Spark" ; ou test de survie du pilote devient un test de survie du Spark.
  • Les Autobots et les Decepticans règlent souvent le combat à coup de Kick, Punch et armes intégrées à leur châssis. Les armes portatives et indépendantes du corps du Mécha ont un coût augmenté : + 5 pour les armes de mêlée et +10 pour les armes à distance.
  • Seulement, les Autobots peuvent bénéficier de l'appui des forces militaires humaines. Par contre, les Decepticans ont accès à des accessoires de châssis que les Autobots se refusent d'utiliser au nom du code honneur de Cybertron. Par exemple,  Steel Jaw va bénéficier du Projecteur Holographique (20) de combat.

Projecteur Holographique (20) - Le Deceptican équipé de cet accessoire commence la partie sous la forme de 3 blips "Hologramme". Un blip utilise un mouvement Long pour le déplacement. Il utilise les Stats du Deceptican. Tout blip qui déclenche un Turnover : soit disparaît de la zone de jeu "Echo Fantôme" ou est immédiatement remplacé par le Deceptican. Toute attaque est impossible sous forme de blip et révèle automatiquement le positionnement du Deceptican. Tout dégât subit par le blip, le révèle.

Le voleur de Crown City


Steel Jaw a pour mission de récupérer des données sensibles dans le building de "Crown Tech Labs", il doit faire vite car l'institut technologique est en plein centre ville et les forces militaires peuvent très rapidement le prendre en chasse. Steel Jaw sait que le gouvernement dispose d'un détecteur de Spark. Le Deceptican s'est équipé d'un projecteur holographique pour tenter de gagner du temps.

Strong Arm a répondu à l'appel de la police, celle-ci a détecté la présence curieuse d'un Spark intermittent et elle reste sur le qui-vive. L'Autobot peut compter sur une escouade des forces spéciales de la Police commandée par le Capitaine Zuno pour quadriller le secteur.



J'ai réfléchi à un scénario d'initiation à Samouraï Robots et opté pour un seul Transformer de 300 points pour chaque camp. Le profilage se fait en Mode Secret. On équipe le Transformer sans rien révéler à l'adversaire puis une fois finalisé on révèle notre fiche en même temps que celle de l'adversaire. Thierry prenait le Deceptican et je m'attendais qu'il l'équipe de dispositif permettant la fuite. De mon côté, j'envisageais un profil Grapple pour rapidement chopper le Deceptican.


Objectifs :
  • Deceptican : Réaliser un point de dégâts à la façade du building central (C3) et revenir dans sa zone de déploiement.
  • Autobot : Mettre hors jeu le Deceptican.
SteelJaw - Deceptican (295 pts)
Tête Q3 C3
Torse Q3 C3
Jambes Q3 C2
Bras Q3 C3

Attaque caudale Q4 C5
Projecteur Holographique
Désengagement gratuit
Résiliant



StrongArm - Autobot (295 pts)
Tête Q4 C3
Torse Q3 C3
Jambes Q4 C3
Bras Q2 C4

1 véhicule d'assaut  + 1 socle d'infanterie
1 filet d'acier sur bras C4








Les trois projection holographiques de SteelJaw progressent à vive allure et passent plusieurs actions de mouvement sans difficulté. Les mouvements se font en ligne droite et fragmenter les mouvements demandent des jets de "Spark-pilotage". Il arrive à fragmenter ses mouvements et à zigzaguer entre les bâtiments. Le véhicule des forces de police tente un tir en direction d'une projection mais sans grand résultat.



 



Les trois projections entourent l'édifice. StrongArm se jette dans la mêlée et tente de "Grapple" la Projection Holographique de SteelJaw, la plus à même de réaliser l'objectif. Le "Grapple" est magnifique, les "6" pleuvent ! Le Combat qui suit verrouille sans appel la projection... Elle fait "Pop", ce n'était en définitive qu'un leurre ! Le véhicule d'intervention de police tente des manœuvres audacieuses pour faire plusieurs virages consécutifs... La manœuvre est bien trop compliquée pour un véhicule pataud, celui-ci finit par un terrible tonneau dans le mobilier urbain.



Et là, après un virage bien contrôlé, dans une brillance holographique, SteelJaw se dévoile et frappe dans la façade du building. Son poing farfouille dans le mobilier des bureaux et arrache le serveur numérique qu'il était venu chercher ! Le Deceptican a réussi la première partie de son plan. Sans perdre un instant, StrongArm se jette sur SteelJaw et le "Grapple" sans difficulté, tout en plus donnant un furieux coup de pied dans le châssis... Le loup d'acier est résilient et rit de ce premier coup.

SteelJaw développe sa force brute et se joue de l'étreinte. Aussitôt, il s'enfuit et prend sa forme de Monster Sport Car... Il est fin prêt à tailler la route ! Pour StrongArm s'est maintenant ou jamais, elle a bien fait d'emporter son filet d'acier auto-projeté. Elle vise, le temps suspend sa course, il va falloir passer trois succès sur 3 dés... Les dés roulent et çà passe... Le filet tombe sur le Deceptican resserrant ses mailles d'acier autour du véhicule.


Dans la foulée, StrongArm tente le tout pour le tout... Un déplacement et un coup de pied dans le Deceptican ! Enfin, celui-ci subit son premier dé jaune mais évite une mise au tapis ! Arf, en voulant s'arracher du filet d'acier, il enchaîne un Turnover et une Réaction offrant à StrongArm la possibilité de passer une série de coups furieux... Un deuxième dé jaune pour le loup d'acier, le coup est violent, ses optiques pour le compte ont rendu l'âme, le voici aveuglé ! Suivi d'un troisième dé jaune, par un crochet fulgurant de l'Autobot. Un coup de pied et le premier dé rouge tombe pour SteelJaw... Son Spark vibre de douleur mais le loup d'acier n'est pas encore hors jeu...

On avait presque oublier les flics... L'unité des forces spéciales préfère quitter le véhicule cabossé que de demander au pilote de nouvelles cascades et rejoint le sécurité du building de "Crown Tech Labs". De là, elle traverse tout la longueur du bâtiment pour avoir une ligne de tir sur le combat des Transformers.


Retournons sur la mêlée,  SteelJaw n'a plus qu'une unique chance... Les deux dés jaune roulent... Double "6" et ça passe ! Les mailles du filet d'acier craquent, il s'élance (vive le désengagement gratuit) dans la bonne direction (il était aveuglé l'aléatoire lui est favorable) et là c'est le drame... Le mouvement est hasardeux, son châssis fortement touché et grésillant lui fait faux-bond... Il met une jambe à terre et se "mange" la droite magistrale de StrongArm pour subir un deuxième dé rouge ! Harassé, le Deceptican sera mis hors combat par la suite...


------

En un mot comme en cent, on a passé un bon moment ludique et ce Samouraï Robots Battle Royale nous as séduit ! Le système n'est pas compliqué (il faut juste jongler entre la Qualité et le Score Combat) et on sent la présence de l'ancêtre SBH. Les tables de référence à la fin de l'ouvrage sont les bienvenues. Comme l'auteur le souligne, deux à trois méchas semblent vraiment la limite, car la gestion est fine pour chacun d'eux... Beaucoup de méchas allongent sacrément la gestion de l'ensemble...  S'habituer aux mécaniques va permettre aussi d'écourter la gestion des méchas...






lundi 16 janvier 2017

Numenéra se dote d'une superbe présentation !



Beaucoup de JdR rêveraient d'avoir un super Trailer de cet acabit pour présenter leur univers de jeu. Ce court métrage Numenéra : Strand a tout pour plaire ! Personnellement, je le trouve particulièrement bien ficelé et il présente bien l'univers. Juste un bémol, un détail pour le fan que je suis, le plan séquence ou le héros farfouille l'estran semble avoir trouver une bouteille plastique et teste sa solidité... Cela fait penser plus à une trouvaille d'un post-apo pétrochimique qu'à un rebut d'une civilisation vieille d'un "millardesque" en nombre d'années. Mais le plan est suffisamment flou pour que le doute de la trouvaille demeure. J'ai aimé l'idée du pauvre hère qui se voit connecter à la datasphère omnisciente, il en prend plein la vue. Puis, il découvre un Artéfact... Et là, il va être transformé durablement... J'ai apprécié les petites lucioles bleutées balayées par les vents, rappelant les nano-machines pullulant dans la plus grande indifférence dans l'air ambiant...



Par ailleurs, fin février prochain, nous avons le jeu vidéo Torment : Tides of Numenéra qui sort sur PC et consoles, ce RPG fait honneur à sa source d'inspiration. Le fan que je suis, l'a déjà arpenté quelque peu en Steam Early Access et il est pas mal. Je trouve qu'il fait tout autant honneur à Torment : Planescape tout en mettant en exergue l'univers de Numenéra. L'action du jeu permet de jouer un Jack, un Nano ou un Glaive et l'élaboration du personnage colle au plus près aux règles du JdR. L'action se passe à des milles et des milles à l'Est de l'Inébranlable, au Protectorat de Sagus Cliff, une cité-pilier construite par l'empilement de strates et de strates d'anciennes et étranges civilisations disparues. La version "Day One" m'intéresse fortement !




Un guide de l'univers de ce jeu "Torment: Tides of Numenera—The Explorer’s Guide" est sorti pour le JdR, écrit par Shanna Germain reprend pas à pas les zones à visiter, gare aux spoilers... Cette zone du monde est vraiment un "Must Have", je la préfère même à celle de l'Inébranlable, elle est plus intimiste, plus fouillée et structurée que le Sand Box énorme et bordélique du livre de base. Il est proposé à 15$ en PDF et 40$ en impression papier relié.

La bande sonore est tout simplement à tomber les oreilles ;-) Pour la musique d'ambiance fortement recommandée et pas seulement pour Numenéra, elle peut passer sur d'autres jeux de Space Opéra sans souci...





mardi 10 janvier 2017

J'ai testé Drakerys !


J'ai testé Drakerys de Don't Panic Games ! Thierry jouait les Orcs et moi le camp des Humains (Euh, des Irosiens). J'ai passé vraiment un bon moment ludique, les règles sont bien foutues et rapidement assimilées. Nous avons joué avec le Starter Set (trois unités côté Orcs et quatre unités côté Palatinat d'Irosia).

Les figurines sont préassemblées, c'est plutôt pas mal pour commencer sans attendre ! Sur deux entre-elles, le collage avait lâché, j'ai repassé juste un coup de glue... Un des minotaures a une arme lourde toute tordue, çà la fout mal pour des gros Casseurs... Je l'ai redressé avec de l'eau très chaude mais c'est pas top... Espérons que ce n'est pas une problématique commune à cette figurine sur toutes les boîtes... J'ai un sacré doute... J'ai utilisé mon tapis de jeu Malifaux et non le poster tout "cheap" de la boîte. A mes yeux, c'est sûrement le matos le plus médiocre du Starter Set, un poster recto-verso, épais avec plein de plis et des coupures qui s'ajuste pas du tout).

Nous avons fait la mission "Epic Fight" (vu le nombre d'unités), on a rapidement laissé tomber les missions solos complémentaires, il faudrait étoffer quelque peu les armées... Le gameplay est vraiment bon et cette Timepath donne une belle fluidité à l'ensemble. La magie est un élément bien fun et original...

Le jeu est pas mal, il a tout pour plaire... Il manque plus que le suivi... Et des sorties régulières de figurines !





lundi 26 décembre 2016

Canine Remains, waaf, waaf !



Les trois Canine Remains ME2, le côté Weird de la V1 s'est sacrément estompé mais le trio est loin d'être raté... Pas de difficulté à l'assemblage, le cabot blanc a été le plus compliqué à la phase du collage sur le socle, tout sa masse doit reposer sur deux pattes tête d'épingle, alors je l'ai casé en essayant de montrer qu'il sautait un gros rocher pour gagner des appuis... J'ai bien apprécié de peindre ces trois petites figurines, les gabarits sont courts sur pattes et vite peinturlurés.

Au départ, les apprentis Ressurectionnistes se font la main sur des chats et des chiens morts... La nécromancie demande de l'apprentissage ! Les restes animés de ces chiens servent pour chasser une proie précise ou dans la première ligne de protection des laboratoires des nécromants ! Une meute de chiens grognant et émergeant du brouillard en grand groupe à toujours l'art de faire détaler les intrus mal préparés !

En terme de gameplay, ils sont "cheap" et pourront toujours faire du marqueur cadavre pour des invocations futures. Ils ont "Hunting Dogs", un bon Débuff-Df toujours bon à prendre pour initier un combat. L'action d'attaque est peu létale mais donne soit du Débuff-Wp (tjrs intéressant quand on joue des horreurs sur pattes) ou du poison (qui est toujours bon à refiler). Leur action tactique fait pop un marqueur cadavre mais le coût est prohibitif, le TN est à 14(Crows). Les cartes fortes Crows sont trop importantes pour les invocations pour être jouer sur cette action tactique... Néanmoins, çà peut dépanner en cas de gros coup dur en matière de pop de cadavres !


lundi 19 décembre 2016

The Other Side, chez Wyrd on passe à la bataille !



Grand fan de Malifaux, je n'ai pas résisté au futur jeu de Wyrd Miniatures : The Other Side ! Prévu pour décembre 2017, on passe de l'escarmouche à la bataille rangée !  A ce jour, plus de 200000 $ engrangés pour le Kickstarter, çà démarre pas mal !



Comme à leur habitude, Wyrd Miniatures offre un lot d'originalités pour ce nouveau format :

  • Il y aura toujours un Fate Deck qui est au cœur du système mais les règles de Malifaux sont revues pour s'adapter à ce format plus massif en figurines.
  • Les figurines sont préassemblées, prêtes à jouer !
  • Des socles ronds pour accueillir trois figurines (c'est à dire une Fireteam) dont trois socles pour former une unité. On a globalement 9 figurines par unité.
  • La gestion du moral qui pour le coup permettra non pas de gérer la lâcheté ou l'abandon mais plutôt l'exaltation du combat : Si les conditions sont réunies, l'unité voit son profil passé en Mode "Glory" ou ses pouvoirs sont augmentés !
  • Des cartes Stratagèmes pour représenter le côté stratégique et changer le cours de la bataille contre toute attente : Troupes parachutées par zeppelin, bataille se déroulant lors d'une pluie d'enfer...
  • Le jeu s'appuie sur les marqueurs de conditions : les Tactiques pour activer les unités, tirer des cartes; des Renforcements pour récupérer des figurines ou des socles entiers de pertes, les effets Assommés, Immobilisés gèrent les pénalités de mouvement...


  • Deux formats de jeu : "One Commander" ou "Two Commander" par camp. Le format "One Commander" est celui proposé par le KS. Les boîtes sont formatées pour ce type de format soit : Trois unités (27 figurines), un Titan et un Commander. Le choix du Commander débloque un montant d'argent qui permet d'acheter les unités et les améliorations (Asset) de celles-ci.
On voit les comparaisons de taille avec du Malifaux. L'Emissaire des Arcanistes fait riquiqui par rapport aux Titans !
Le Titan de la Gibbering Hordes : Alpha Crawler !

  • Une VF des règles et des cartes est prévue pour la sortie officielle ! L'ensemble des règles et des cartes pour les pays seront en téléchargement gratuit !


Pour le KS, il y a quatre factions :


L'Empire du Roi : Les Anglais décident de se soulever contre la Guilde et lèvent une vaste armée. Alors que cette armée allait frapper fort une enclave majeure de la Guilde, une horde de créatures aquatiques sortent des profondeurs de l'Océan et remontent la Tamise... L'Armée du Roi revoit son plan et défend la ville de Londres ! C'est une armée axée Tirs avec le Premier Commander, Charles  Edmonton, un redoutable sniper !




Abyssinia: Plusieurs pays d'Afrique ont prêté allégeance à la famille royale d'Ethiopie et forment un bloc militaire d'une puissance redoutable. Le contrôle des Soulstone et de la technologie Steampunk est au pinacle de cette nation. Les puissances coloniales reculent et la Guilde doit aussi revoir son contrôle de l'Afrique Centrale... C'est une armée polyvalente, disposant d'un accès à une technologie évoluée et éprouvée, l'accès aux améliorations d'unités est sa force... Le Prince Unathi peut compter sur des troupes polyvalentes qui maîtrisent le corps à corps et le tir !






Le Culte de l'Homme Brûlant : Les suivants de l'énigmatique Homme Brûlant portent la magie chaotique sur la Terre. Des aberrations, des êtres mutants et de redoutables sorciers distribuent les louanges de la magie débridée aux hommes de la Terre ! L'armée est axée sur le fameux "Hit and Run" grâce à l'utilisation opportune de portails magiques qui peuvent s'étaler peu à peu sur toute la zone de jeu... Puis, une puissante magie létale finit d'abattre les adversaires de plus en plus divisés et isolés dans la lutte... C'est le sorcier Adeodatos qui mène les troupes gorgées de magie, accélérant la survenue des portails !



La Horde Grouillante : Les créatures des abysses gorgées par les multiples Brèches vers Malifaux remontent à la surface pour réclamer la domination des Terres émergées ! C'est une armée de corps à corps, les vagues et les vagues de monstruosités parviendront tôt ou tard en mêlée ou leurs adversaires n'auront plus aucune chance de leur résister... Les unités perdues peuvent revenir en jeu ! L'armée génère des zones de décors aquatiques, permettant autant de dissimuler l'avancée des troupes que d'affermir leur puissance létale... Chaque zone inondée est autant un handicap aux déplacements de leurs ennemis... La StormSiren est spécialisée justement dans ce petit jeu "inondation" du terrain de guerre !



Je souhaite que le KS soit une belle réussite pour Wyrd Miniatures !





vendredi 16 décembre 2016

Kick-Off, sacrée boîte de jeu !



Que de matos dans cette boîte, quand on voit le prix d'une Starter Box (trois figurines) et tout le matériel de jeu dans "Kick-off", y a pas photo !  La première impression que j'ai avec Guild Ball c'est le ressenti d'un jeu de figurines à la différence de Blood Bowl.  Avec l'ancêtre de GW, les cases, les rares et récurrentes options de jeu, il se dégage l'esprit d'un jeu de plateau.  Avec Guild Ball, j'ai l'agréable impression de jouer à Warmachine avec une balle au pied.
La zone du jeu est un plateau cartonné en deux morceaux, il est costaud et survivra logiquement à des dizaines de parties. Ce n'est pas un tapis en toile ou en néoprène mais la qualité d'impression est au rendez-vous. Il est recto-verso, il propose un surface de jeu thématique, un côté Maçon avec des pavés et un côté champêtre et tonneaux pour les Brasseurs. Sur l'autre côté, c'est un terrain standard à l'herbe verte sans marquage distinctif pour les équipes. C'est pas mal pensé, dès qu'on sort d'un match Maçons Vs Brasseurs.  Il y a une pléthore de marqueurs, l'Influence et le Momentum puis des marqueurs individualisés pour les talents des joueurs.  Un paquet de dés de bonne qualité et une grosse quantité de gabarits de mesure. Même pas besoin d'investir dans un mètre mesureur. On peut dire que la boîte de jeu est vraiment complète, au vu de ma collection, il s'apparente à la qualité de la boîte de Dropzone Commander.
Les figurines sont préassemblées et colorisés (Bleu pour les Maçons et Marron clair pour les Brasseurs), monobloc et de belles factures. Les détails sont là, y a de quoi faire côté peinturlurage !

Il y a trois petits livrets :
  • Le Carnet du Capitaine qui détaille le "gameplay" de chaque équipe, joueur par joueur, en donnant des conseils tactiques pour les jouer. Puis il se termine en récapitulant  l'ensemble des équipes du jeu.
  • Le livret de démarrage relate pas à pas, le premier tour d'une partie. C'est un genre de rapport de "bataille" super détaillé qui détaille l'ensemble des règles en pratique. Avec Thierry, on a joué notre premier partie en suivant ce livret de démarrage.
  • Les règles du jeu Guild Ball dans leur dernière mouture. Pas de gros changement, j'ai remarqué juste un appui plus significatif pour les interceptions de balle qui sont oubliées assez souvent par les joueurs.

Partie de démo avec Thierry qui était bien motivé pour tester ce jeu de Soule à la sauce Fantasy. Quatorze points de victoire pour les Maçons contre six pour les Brasseurs. Les points forts de la partie :
  • Un but dès le premier tour de jeu par le talentueux Flint du côté des Maçons. Je connais pas tous les joueurs de Guild Ball, mais en matière d'attaquant, Flint est redoutable :  des talents de désengagement, un déplacement véloce couplé à un Kick Canon ! Il faut ne pas le laisser seul !
  • Un but en duo Honor et Harmony du côté des Maçons, la aussi la synergie des deux demoiselles est à prendre en compte !
  • Un but du côté des Brasseurs par une reprise de ballon perdu que Spigot a bien géré et transformé en but dans la foulée !
  • C'est Flint qui a marqué le dernier but de la partie en démontrant qu'il ne faut pas le laisser d'avoir l'opportunité d'avoir le ballon au pied.
  • Côté Sortie de terrain, la capitaine des Maçons est allée faire un tour à l'infirmerie. Du côté des Brasseurs, Friday véloce mais fragile a goûté au joie de l'éponge glacée.

Thierry est partant pour le match retour !  Et moi, je vais avoir du boulot côté peinture pour cette fin de 2016 et début 2017 !

vendredi 9 décembre 2016

Des Bloodreavers !


J'ai bien apprécié peindre ces cinq Bloodreavers ! Le "Easy to Build" de la petite boîte n'est pas usurpé, aucune difficulté à l'assemblage, le monobloc n'est pas loin ! Toujours de Agrellan Earth pour le soclage. J'ai peinturluré avec les couleurs de base prévues pour traiter du troupier de Khorne.